• CE JOUR LA


    CE JOUR LA



    Le 11 Mai

    DALI SALVADOR
    Sculpteur - peintre


    Né le 11 Mail 1904  à  FIGUERAS

    Décédé le 23 Janvier 1989 à FIGUERAS

     

    De son vrai nom :

    salvador domingo felipe jacinto dali domènech
     

     

    Salvador Dalí naît

    un an après la mort de son frère aîné,

     dont on lui donne le nom :

    cet évènement pourrait expliquer

     sa mégalomanie légendaire...

    Il commence à dessiner très tôt

    et s’essaie à tous les styles,



    avant de découvrir la peinture métaphysique

     de Giorgio de Chirico

    et d’adopter sa manière lisse et fine.

    Grâce à son compatriote catalan MIRO ,

    il fait la connaissance en 1928

    d’André Breton et,

     ayant rejoint le groupe surréaliste,

     développe son exploration de l’inconscient,

     à travers les thèmes de la putréfaction,

     des morphologies molles

     « les fameuses montres molles

     de Persistance de la mémoire, 1932 »

    et des formes « spectrales ».



     La rencontre en 1929 de Gala,

    femme de Paul Eluard, est décisive :

     elle devient omniprésente dans son œuvre.

    Peu après, Dalí élabore sa

    « méthode paranoïaque - critique »

     « d’objectivation des phénomènes délirants »,

     notamment sexuels.



     Il est exclu en 1938

    du groupe surréaliste pour

     « actes contre-révolutionnaires »,

    attitude qui se confirmera

    par son approbation passive du franquisme.

    De 1939 à 1948, Dalí s’exile aux Etats-Unis,

     où son œuvre rencontre

    un immense succès commercial:

     Breton le surnomme alors « Avida Dollars »,

     anagramme de son nom,

     mais l’artiste clame sans vergogne

    son amour de l’argent.

    L’artiste retourne définitivement

    en Espagne en 1949



    et peint de grands tableaux

    aux prétentions classiques

     « Christ de saint Jean de la Croix, 1951 »,

    pratique l’assemblage, peint des oursins...

    Il multiplie les provocations,

    mais son œuvre est de plus

     en plus marquée par le mysticisme.

     Dalí meurt en 1989 dans sa ville natale,

     où il a fondé en 1974 la Fondation Dalí,

    dont la visite a été conçue

     par l’artiste comme une véritable immersion

    dans son univers onirique.

     Il lègue l’ensemble de ses biens

     et œuvres à l’Etat espagnol.

     

     

    " Ma peinture n'est autre

     que la photographie en couleurs

     et à la main d'images

     super-fines extra-picturales

     de l'irrationalité concrète. "

     
    11h27

    « CE JOUR LACE JOUR LA »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :