• POEME D'HIER

     

     

    *POEME D’hier

    Henri de REGNIER

     

    1864 – 1936

     

     

     

    ELEGIE

     

     Je ne vous parlerai que lorsqu’en l’eau profonde

     Votre visage pur se sera reflété

    Et lorsque la fraîcheur fugitive de l’onde

    Vous aura dit le peu que dure la beauté.

     

    Il faudra que vos mains pour en être odorantes,

    Aient cueilli le bouquet des heures et, tout bas,

    Qu’en ayant respiré les âmes différentes

    Vous soupiriez et ne souriez pas :

     

    Il faudra que le bruits divines abeilles

    Qui volent dans l’air tiède et pèsent sur les fleurs

    Ait longuement vibré au fond de vos oreilles

    Son rustique murmure et sa chaude rumeur ;

     

    Je ne vous parlerai que quand l’odeur des roses

    Fera frémir un peu votre bras sur le mien

    Et lorsque la douceur qu’épand le soir des choses

    Sera entrée en vous avec l’ombre qui vient ;

     

    Et vous ne saurez plus, tant l’heure sera tendre

    Des baumes de la nuit et des senteurs du jour,

    Si c’est le vent qui rode ou la feuille qui tremble,

    Ma voix ou votre voix ou la voix de l’amour …

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C

     

     16h00

    « CE JOUR LAAUJOURD'HUI »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :