•  

     

     

     

     

    -1-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

     

    Sans moi,

     

    l'hiver et le

     

    printemps seraient

     

    plus courts

     

    l'été aurait disparu

     

    et l'automne

     

    se terminerait plus tôt.

     

     

     

    Qui suis je?

     

     

    -

     

    -

     

    -

     

    -La lettre

     

    « E  »

     

     

     

     

     

    -2-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

    -Une dame va

     

    chez son médecin.

     

    En la reconduisant

     

    il lui demande:

     

    Comment vont

     

    vos enfants?

     

    -Ah, mon premier

     

    a un rhume;

     

    mon deuxième

     

    une angine;

     

    mon dernier

     

    un sévère désordre

     

    intestinal!

     

    Qu'est ce que vous

     

    en dites, docteur?

     

    -Oh, vous savez,

     

    moi les charades...

     

     

     

    -

     

    -

     

    -

     

    - Pas de

    bol...

     

     

     

     

    -3-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

     

    -Connais tu

     

    l'histoire

     

    de Boum,

     

    l'éléphant?

     

     

     

     

    -

     

    -

     

     

    -

     

     

     

     

    C'est un éléphant

     

    qui traverse la route

     

    et puis BOUM...

     

    La voiture!

     

     

     



    -4-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un pou et une mouche

     

    font la course.

     

    Lequel des deux

     

    insectes gagne?

     

     

     

     

     

    -

     

    -

     

    -

     

    .

     

     

     

    - 

     

     

     

     

     

     

    Le pou, car

     

    il est en tête!

     

     

     

     

     

     

     

     

    -5-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

    Pourquoi

    les trains électriques

    vont ils plus vite

    que les trains

    à vapeur?

     

     

     

     

     

    -

     

    -

     

    -

     

    .

     

     

    Parce qu'ils ont

     

    arrêté de fumer.

     

     

     

    -6-

     

     

     

    DEVINETTE

     

     

     

     

    Quel est

     

    le comble

     

    pour un fakir?

     

     

     

     

    -

     

    -

     

    -

     

    .

     

     

    D’être

     

    cloue au

     

    lit avec

     

    une bonne

     

    grippe.

     

     

     

     

     

     

    -7-

     

     

     

    DEVINETTE





    Pourquoi

    les voitures

    des pompiers

    sont rouges,

    celles de la

    police blanches

    et celles

    des gendarmes bleues?







    -





    -



    -





    -



    Pour 

    qu'ils puissent

    les reconnaître

    a la sortie du bar.







     

    -8-

     

     

     

    DEVINETTE







    Pourquoi

    Napoléon

    détestait

    le piano?







    -



    -



    -



    -



    Parce que c'est

    austère,

    Litzt.









     



     


    10 commentaires


  • ^1^





    Nul n'a si peur

    des revenants

    que qui ne

    croit pas

    aux esprits.









    ^2^

     

     

    Il n'y a point

    de soleil pour

    les aveugles,

    ni de tonnerre

    pour les sourds,
    S'ils ne veulent pas croire les autres.

     

     

     

     

     

    ^3^

     

     

    Quand il y a

    du riz qui moisit

    dans la cuisine,
    Il y a un pauvre

    qui meurt

    de faim à la porte.







    ^4^





    Avec le temps

    et la patience,
    La feuille

    du mûrier

    devient satin.





     

     

    ^5^





    Ce n'est pas

    le puits qui est

    trop profond;
    Mais c'est

    la corde qui

    est trop courte.







    ^6^





    On n'a jamais

    tant besoin

    de son esprit

    que lorsqu'on

    a affaire à un sot.





    ^7^





    Oiseau

    qui chante

    n'a pas soif
    Agneau

    qui bêle

    veut téter.







    ^8^





    Le mérite de ceux

    qui louent,

    fait le prix des louanges.



    C'est se rendre

    le complice

    d'une impertinence,

    que d'en rire.









     


    14 commentaires


  • -1-

     

     

     

    Une brève

     

     

     

    L'intelligence,

     

    C'est pas sorcier:

     

     

    Il suffit de penser

     

    A une bêtise

     

    Et de dire l'inverse!

     

     

    -2-

     

     

     

    Une brève

     

     

     

    Chaque fois

     

    Qu'on boit

    De l'eau de vie,

     

    C’est qu'on

     

    En a plus besoin!

     

     

     

     

     

    -3-

     

     

     

    Une brève

     

     

     

    Je suis resté

     

     

    Amoureux de la même

     

    Femme durant

     

    Quarante neuf ans.

     

    Si mon épouse

     

    le savait,

     

     

    Elle me tuerait.

     

     

     

    -4-

     

     

     

    Une brève

     

     

     

    «A force de se planter,

     

    Mon beau frère

     

    Va devenir cultivé

     

     

     

    -5-

     

     

    Une brève

     

     

     

    On pleure

     

    Quand on meurt,

     

    On riz

     

    Cantonais.

     

     

     

     


    16 commentaires




  • ¤1¤







    Si chacun





    balayait



    devant sa



    porte,





    on ne verrait



    ordure



    d'aucune sorte.





    PROVERBE BRETON









    ¤2¤







    Mieux vaut



    de l’amour



    entre deux



    que des biens



    plein le foyer.






    PROVERBE BRETON







    ¤3¤







    Toujours



    l’on trouve



    la moisson



    du voisin



    meilleure



    que la sienne.







    PROVERBE BRETON







    ¤4¤







    Parler



    avec un sot,



    c’est jeter



    de la fleur



    de froment



    au pourceau





    PROVERBE BRETON







    ¤5¤





    Le navire





    qui n'obéit pas





    au gouvernail





    devra obéir





    aux écueils





    PROVERBE BRETON







    ¤6¤





    Bon restants



    sont toujours



    bons à avoir.







    PROVERBE BRETON







    ¤7¤





    Une seule foi,

     

     

    une seule

     

     

    langue,

     

     

    un seul cœur





    PROVERBE BRETON







    ¤8¤





    Souvent



    de sagesse



    vient lenteur.





    PROVERBE BRETON












    9 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    PANNA COTTA

     

     

     

     

     

    A LA CREME DE

     

     

    MARRON MAISON

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10 minutes

     

    Temps de réfrigération: 5 heures

     

    Pour: 04 personnes

     

     

     

    INGRÉDIENTS:

     

    - 40 cl de crème fraîche.

     

    - 100 g de crème de marron.

     

    - 20 g de sucre.

     

    - 2 feuilles de gélatine.

     

    - 1 cuillère à café de whisky.

     

    - sauce au chocolat.

     

     

     

     

    -Versez de l'eau froide

     

    dans un grand bol et plongez

     

    y les feuilles de gélatine.

     

     

    -Dans une casserole,

     

    mélangez la crème de marron

     

    et la crème fraîche.

     

    Mélangez au fouet.

     

     

    -Placez la casserole sur feu doux.

     

    Ajoutez, le sucre et faites

     

    chauffer doucement,

     

    sans laisser bouillir,

     

    jusqu'à dissolution du sucre.

     

     

    -Retirez la casserole du feu,

     

    incorporez le whisky.

     

     

    -Égouttez les feuilles de gélatine

     

    et ajoutez les à la casserole.

     

    Mélangez bien,

     

    puis répartissez

     

    dans des moules

     

    et laissez refroidir.

     

    Réservez ensuite au frigo

     

    pendant au moins cinq heures.

     

     

    -Démoulez,

     

    présentez par assiettes

     

    et arrosez de sauce au chocolat.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    9 commentaires




  • * 1 *





    Si je tenais

    toutes les vérités

    dans ma main,

    je me donnerais

    bien garde

    de l'ouvrir pour

    les découvrir

    aux hommes.


    BERNARD LE BOVIER

    DE FONTENELLE









    * 2 *





    Ne crois pas

    que ta vérité

    puisse être trouvée

    par quelque autre.



    GIDE André









    * 3 *

     

     

     

    La différence

    entre la femme

    et le chien

    réside dans

    le prix du collier.

     

    François Giraudo

     

     

     

    * 4 *





    La vérité

    vaut bien

    qu'on passe

    quelques années

    sans la trouver.


    RENARD Jules









    * 5 *





    L'amitié ?

    Elle disparaît

    quand celui

    qui est aimé

    tombe dans

    le malheur,

    ou quand celui

    qui aime

    devient puissant.



    CHATEAUBRIAND









    * 6 *

     

     

    L'argent,

    c'est comme

    les femmes,

    pour le garder,

    il faut s'en occuper,

    sans cela il va

    faire le bonheur

    de quelqu'un

    d'autre.


    Édouard BOURDET

     

     

     

     

    * 7 *





    Il est bon

    de traiter l'amitié

    comme les vins

    et de se méfier

    des mélanges.


    Colette









    * 8 *

     

     

    Les journalistes

     

    ne croient pas

     

    les mensonges

     

    des hommes

     

    politiques,

     

    mais ils les

     

    répètent!

     

    C’est pire !

     

    Coluche

     

     

     

     

     

    :


    12 commentaires
  • LES PENSEES D'UN REVEUR

    LES PENSEES D'UN REVEUR

     

     

     

    NOIR C'EST NOIR 





                            

    Pourquoi ? Remettre cette chanson,

    Je ne sais, si noir c’est noir.

    Mais pour moi : la est mon espoir,

    Cette rengaine, est un refrain de l’unissons.

     

    Black is black, résonne dans ma tête.

    Je suis pourtant loin d’être un poète.

    Une seule personne peut me rendre le moral,

    Pour moi, tel est ma connaissance de l’oral.

     

    L’écriture c’est pour oublier, me soulager.

    Ni vouloir, ni penser à narguer le danger.

    Car cette personne, ce n’est que toi, oui toi.

    Je prie, que nous soyons réunis toi et moi.

                                               

    Je ne ferais ce que bon te semble.

    Le principal c’est que nous partions ensemble.

    J’accepte tes propositions, sans conditions,

    Alors de toi a moi, répond par une acceptation.



    Réfléchie calmement a ma proposition.

    Et trouve pour toi la meilleure solution,

    Tu sais, quand tout devient noir.

    Il ne reste guère de place pour l’espoir.  

      
    Mes tempes, comme des baguettes frappes,

    A coups endiablés ; sans cesse répétés.

    Mon cœur ressent comme des soupapes.

    Mes pieds, eux ne cesse de piétiner.

     

    Je ne peux dormir, dans le calme de la nuit

    Dans un sinistre temps sombre et très noir.

    Je voudrais vivre, loin de tous les ennuies.

    Avec pour obsessions, le désir de te voir.

     

    Toute la journée, je suis dans un trou noir,

    Ta flamme, ton sourire, me donne espoir.

    Si seulement c’était pour entendre, oui.

    Alors je serais près à te donner ma vie.

     

    Du matin au soir, toujours broyer du noir.

    En nocturne, la vision tourne au désespoir.

    Oublie tout ce qui tourne autour de toi.

    Regarde ce que tu recherches? C’est moi !

     

    Ne m’en veut pas, si je suis pale.

    Car les nouvelles me font beaucoup de mal.

    Et pourtant, je voudrais tant y croire.

    Le présent est il désespoir? ou un noir d’espoir.


      

     

    Les pensées d’un rêveur
      N° 093  écrit le 09-10-1966 par JGRC  
     Sous le pseudonyme de Christian Gilles
    A Saint Jean les deux jumeaux  77660
    Arrangé et modifié le 08-11-2008
     a  LA  GACILLY  56200

     


    31 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires