• NEIGE DE FEVRIER

    11.02.10 9h 006
    11.02.10 9h 004
    11.02.10 9h 005
    11.02.10 9h 002
    11.02.10 9h 001
    11.02.10 9h 003
    11.02.10 9h 007
    09h11



    votre commentaire

  • C'était il y un an
    Lundi 26 Janvier 2009






    La Chandeleur,

     

    Le Mardi 2 Février 2010
     
    Le lundi 2 février 2009


      

    Jour de crêpes.


    Aujourd'hui,

     La Chandeleur est la tradition Une

     associée au plaisir:

     c'est le jour des crêpes

     Pour les enfants et les parents,

     Mais à l'origine c'était l'association

     de la fête païenne des chandelles,

     D'elle Où ambulatoire Son nom,

     et du rite biblique

     Qui lui donne sa forme traditionnelle.





    Il existe encore de Nombreux rituels

     et proverbes Liés

     à la préparation des crêpes:

     par exemple, faire sauter les crêpes

     de la main droite Une pièce
     Dans la main gauche

     assurerait La Prospérité pour l'année à venir ...

     Maladroits s'abstenir!




    17h46

     


    votre commentaire

  • dernière minute


     

     2010 003

    2010 004
    2010 005
    2010 006
    2010 007
    2010 008
    2010 009
    2010 010

     





























    10h51


    votre commentaire

  • Décès de l'écrivain

     Maurice Druon

     

    L'académicien et ancien ministre

     Maurice Druon est décédé mardi

     à 91 ans, a annoncé

    Hélène Carrère d'Encausse,

     secrétaire perpétuelle de l'Académie française.

    Né le 23 avril 1918 à Paris,

    il avait été élu

    à l'Académie française en 1966 à 48 ans

    Auteur du "Chant des partisans"

     Druon avait également publié

     la monumentale fresque "Les Rois maudits",

     

     "Maurice Druon restera avant tout

     dans l'histoire comme celui qui a écrit

    avec son oncle Joseph KESSEL

     

    le « Chant des Partisans ».

     




     
    Ami, entends-tu le vol des corbeaux sur nos plaines,
    Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne,
    Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme
    Ce soir, l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

    Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
    Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,
    Ohé les tueurs, à vos armes et vos couteaux, tirez vite.
    Ohé saboteur, attention à ton fardeau dynamite...

    C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères
    La haine à nos trousses et le faim qui nous pousse, la misère.
    Il y a des pays où les gens aux creux des lits font des rêves.
    Ici, nous vois-tu, nous on marche et nous on tue... nous on crève...

    Ici, chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait, quand il passe.
    Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place.
    Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
    Chantez compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute...



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique